Des conseils vestimentaires au relooking extrême...

Publié le par Lulu ... My Trends

Depuis déjà un bon moment maintenant la tendance notamment dans les médias est aux conseils vestimentaires. 
Les émissions télévisées se sont multipliées : Change de Look sur M6, Nouveau look pour une nouvelle vie sur M6 également, L'Atelier de la Mode (diffusion terminée) de la 5, ou encore les émissions proposées par la TNT. Les sites internet des marques de prêt à porter proposent même des carnets de tendances ou encore des zones conseils morphologies. (La Redoute et son "Essayage virtuel, Promod et son carnet de tendances...). Et on met également en relief les inconvénients d'être "moche" dans le concept américain d'Ugly betty qui s'est multiplié en Europe (Le Destin de Lisa, version allemande diffusée en France)..

Apparemment inoffensives, les émissions en particulier créent cependant un besoin plus important d'eshétisme et amènent parfois à des excès et surtout à une envie disproportionnée de chirurgie esthétique. 

La série Nip Tuck en est le meilleur exemple. Elle met en scène deux chirurgiens esthétiques qui ont bien compris le potentiel du marché de la beauté et l'exploitent sans mesure.
Une étude a même mis en avant le fait que 4 patients sur 5 avouent avoir été influencés par les émissions de relooking pour recourir à des interventions. (rapport publié dans la revue Plastic and Reconstructive Surgery de juillet aux Etats-Unis. Ils sont notamment influencés par des programmes comme Relooking extrême, émission américaine diffusée chez nous sur Téva. En trois mois, les candidats sont métamorphosés (rhinoplastie, lifting, implants mammaires...)  à tel point qu'ils ont parfois du mal à se reconnaître.

relooking-extreme.jpg



En France, on a vu récemment l'émission Les chirurgiens de l'Espoir. Version plus light qui met en avant chirurgie réparatrice et esthétique mais qui vient démystifier ce système abstrait qu'est la médecine et encourager selon moi le recours à la chirurgie.
Le SNCPRE, syndicat national de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, représentatif de la profession a souhaité faire connaitre sa position et ses commentaires à la suite de cette émission. Il reconnait son utilité dans le débat l'intérêt de mettre au même plan chirurgie esthétique et réparatrice. En revanche, "nous sommes plus circonspects sur le choix narratif, le montage, le tournage à plat sans commentaire ni recul et l'absence de contexte professionnel et réglementaire." Ils parlent même de caricature de la profession et regrettent que l'on ne les aient même pas contactés.

On peut se demander si dans quelques années nous n'aurons pas atteint le niveau de recours à la chirurgie des Etats Unis... Alors peut être vaudrait-il mieux que nos émissions se concentrent sur ce que l'on peut faire pour exploiter notre potentiel et comment se mettre en valeur sans avoir besoin d'opération en renforçant la crédibilité de leurs conseils...


chirurgie.jpg 

Publié dans Tout en Beauté

Commenter cet article